Agenda

Du 27 au 29 janvier 2023 à VION ( 72300) : Pourquoi il est nécessaire au chrétien de puiser dans ses racines juives ? Avec le Père Louis-Marie Coudray, d'Abu Gosh.

Angers, le 11 février 2013 : Le CERDI d'Angers vous invite à ses Portes ouvertes, A quoi sert le dialogue interreligieux aujourd'hui, venez en discuter.

Aix-en-Provence, le jeudi 2 mars 2023 : La spiritualité, quelle place dans la Cité ? IEP, 25 rue Gaston de Saporta,18h-20h.

Du vendredi 3 au 5 mars 2023, Saint-Jacut de la Mer : Sommes-nous condamnés à la violence ?

Jeudi 12 janvier 2023 à Nantes : Voeux de Paix et de Fraternité. Affiche.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2022 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Prières

- Prières des différentes religions ou relatives à l'interreligieux.
En particulier, prières contre le Covid-19 , proposées par les Baha'is de Nice.

Publié le Déc 21, 2006 - 02:23 AM
Dialogue interreligieux

Les « 20 ans d’Assise » dans le diocèse de Luçon



L’anniversaire de ce geste prophétique de Jean-Paul II s’est présenté comme l’occasion pour les deux groupes interreligieux constitués sur La Roche/Yon et sur les Sables de se réunir pour s’accorder et le célébrer, à la manière d’Assise par une prière de chaque tradition pour la paix.
Ensuite, les deux groupes, « Dialogue pour la paix » et le groupe interreligieux des Olonnes ont finalisé la manifestation elle-même avec les moyens dont chacun disposait ; cela a permis à environ 230 personnes de vivre cet événement dans la proximité.
Notre évêque, le Père Santier, chargé par ses frères évêques au niveau national de la relation avec les autres religions a tenu à participer aux deux rencontres, le 22 octobre à La Roche et le 26 à La Chaume.

Des symboles révélateurs :

Cela a été merveille de les découvrir dans l’inattendu de la « construction » de l’événement comme des signes révélant que nous étions conduits par Celui que nous nommons l’Esprit Saint.
Aux Sables, trois enfants amis David, juif, Guillemette catholique et Omar musulman qui fêtait justement ses 9 ans ce jour-là, nous ont entrainés dans le chant : « La paix, elle aura ton visage » ; cela se passait après la tempête, dans la quiétude de cette soirée face à la mer;
A La Roche, Olga, juive, nous a apporté sa présence rayonnante des Sables ce dimanche après-midi !
Les amis catholique et protestant ont choisi de lire le même texte, manifestant ainsi l’unité à laquelle travaillent les chrétiens dans l’œ*****énisme.
Jean, humaniste, élargissant le cercle au-delà des religions avait écrit lui-même: «Si je me pose, si je me rends attentif, Je peux sentir en moi un « plus grand que moi » à l’œuvre ».
Isabelle a pu accompagner de sa harpe chaque texte, l’harmonie de la beauté donnant du poids aux paroles.

Nos deux groupes ont désiré permettre aux personnes présentes de poser un geste symbolique : aux Sables, elles ont été invitées à recevoir d’un représentant des différentes religions un rameau d’olivier qu’elles pouvaient ensuite aller échanger avec une personne de leur choix.
A La Roche, ceux qui le désiraient ont écrit à leur tour leur message de paix que les membres de Dialogue pour la paix ont lu à tous.


« Une invincible espérance » !

Ce terme d’espérance a résonné dans les deux lieux tant le témoignage de ces personnes de différentes religions se rejoignait à travers des textes disant l’importance du respect et de l’amour de l’autre différent :
« La religion que je confesse est celle de l’amour ; l’amour est ma religion et ma foi ! » (citation d’Ibn Arabi par Malika de culture musulmane)
« Là où il y a la discorde, que je mette l’union » nous a rappelé le Père Santier avec les mots de St François.
« La tradition dit qu’Abraham avait une tente ouverte avec quatre portes. Abraham voulait permettre à chaque homme d’entrer par son propre chemin… »( le rabbin Philippe Haddad cité par Olga)
« Parce que nous partageons tous cette petite planète « terre », nous devons apprendre à vivre en harmonie les uns avec les autres. Ce n’est pas simplement un rêve, c’est une nécessité. » (Denise et Hervé, bouddhistes tibétains).

Etait-ce un rêve d’un jour ? Certes non ! car ces moments ont été le fruit « du labeur des jours » qui nous fait nous confronter à la différence parfois « décapante » de l’autre, qui nous apprend l’ascèse de l’écoute mais surtout nous révèle la joie de la rencontre au fil des mois, des années maintenant.
En proclamant tous, à tour de rôle, notre engagement en faveur de la paix, nous avons simplement été les témoins de l’expérience qu’il nous est donné de vivre entre juifs, bouddhistes, chrétiens et musulmans. Nous avons partagé nos richesses mutuelles qui contribuent à faire de nous des ponts vivants, espérant éveiller beaucoup d’autres à cette réalité :
« ou bien nous apprenons à marcher ensemble dans la paix et l’harmonie ou bien nous partons à la dérive pour notre ruine et celle des autres » (Jean-Paul II, discours final à Assise)


Pour les deux groupes interreligieux, Christiane Noel

 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions