Agenda

- Jeudi 6 avril 2017, IMA : La spiritualité comme antidote à la violence.

- à partir du lundi 26 septembre 2016, Paris, ENS 45 rue d'Ulm : Islams de France - Islam public et publics d'Islam. Pièce d'identité demandée.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Bulletin d'adhésion ICI (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Mai 12, 2006 - 12:01 AM
Médiation, réconciliation

Rencontre de PEC et déclaration des Responsables religieux du Kosovo.

1- Rencontre de Pec..Lettre du Dr. William F. Vendley, Secrétaire général de la WCRP.
2- Déclaration des Responsables religieux du Kosovo
1- Lettre du Dr. William F. Vendley.
Chers Amis de “Religions pour la Paix”,

Vous serez heureux d’apprendre les pas en avant marqués par les responsables religieux du Kosovo pendant leur rencontre des 2 et 3 mai à Pec (Kosovo). Les co-présidents de cette réunion étaient le P. Leonid Kishkovsky, vice-modérateur de la Conférence mondiale des Religions pour la Paix, l’évêque Gunnar Stalsett, président de la Conférence mondiale, modérateur du Conseil européen de Responsables Religieux qui lui est affilié, et l’imam Jakup Selimovki de Macédoine.

Outre la présentation d’une déclaration significative exprimant leur préoccupation commune, l’évêque Stalsett a dit son appréciation du courage et de la bonne volonté manifestée par les participants quand ils ont marché ensemble à travers les rues de Pec pour rendre visite à des églises et à des mosquées. Il a fait remarquer que ce genre d’action peut donner à penser à l’homme de la rue quant à la responsabilité incombant à la religion de construire la paix.

Le P. Kishkovski a noté que les leaders de chacune des communautés de croyants ont reconnu et déploré ouvertement ce que les autres communautés ont souffert. Il a fait observer que la reconnaissance de la souffrance de
l’autre peut être une étape sur le chemin de la paix.

Au cours des années, la Conférence mondiale des Religions pour la Paix et l’organisme européen qui lui est rattaché, le Conseil européen de Responsables religieux, ont œuvré ensemble au soutien de nos amis et collègues du Kosovo. C’est une joie aussi de pouvoir citer l’action remarquable de notre partenaire, Norwegian Church Aid, qui a contribué grandement à soutenir la coopération pluri-religieuse pour la paix, y compris la récente réunion.

Vous trouverez ci-dessous le texte de la déclaration publiée par les responsables religieux du Kosovo.

Avec mes sentiments sincères d’estime et de gratitude pour notre partenariat,

Sincerely yours,
Dr. William F. Vendley
Secretary General



2- CONFERENCE INTERRELIGIEUSESUR LA COEXISTENCE PACIFIQUE
ET LE DIALOGUE ( 2-3 MAI 2006 )

MONASTERE DU PATRIARCAT DE PEC

DECLARATION COMMUNE


Les 2 et 3 mai 2006, les responsables et des représentants de haut niveau de l’Eglise orthodoxe serbe, de l’Eglise catholique romaine, de la Communauté islamique du Kosovo, de l’Eglise protestante évangélique et de la Communauté juive se sont réunis dans le monastère historique du Patriarcat de Pec pour une conférence interreligieuse sur la co-existence pacifique et le dialogue.

Cette conférence s’est tenue à l’initiative de personnalités religieuses du Kosovo ; accueillie par l’Eglise orthodoxe de Serbie, elle a été organisée et patronnée par l’organisme chrétien norvégien d’assistance Norwegian Church Aid.

La conférence a été ouverte, au nom de Sa Sainteté le Patriarche Pavle, par Son Eminence le Métropolite Amfilohije du Montenegro et du Littoral. Des représentants de la communauté internationale et des autorités locales
ainsi que d’autres hautes personnalités ont assisté à la cérémonie d’ouverture.

Les personnes qui ont aidé à ce que cette réunion se tienne trouveront ici un témoignage de gratitude, en particulier la communauté des sœurs du monastère du Patriarcat de Pec, celle des frères du monastère de Decani, le personnel du bureau de l’Eglise orthodoxe serbe pour le Kosovo et la Metohija, le KFOR [Force de l’OTAN pour le Kosovo (Note du traducteur)], en particulier le contingent italien stationné au Patriarcat de Pec, l’UNMIK [Mission administrative interimaire des Nations Unies pour le Kosovo (id.)] et les autorités municipales locales.

Le but de la rencontre était de fournir aux responsables des communautés de croyants en présence l’occasion de débattre des questions clé et des valeurs qu’elles partagent, et d’identifier des initiatives communes souhaitées pour promouvoir la réconciliation et la paix, l’acceptation et le respect mutuels, ainsi que la vie en commun et la coopération au moyen d’une forme de dialogue institutionnalisée et de projets d’action concrets.

En conséquence, nous, responsables religieux, sommes convaincus de ce que la haine et la guerre représentent pour tous une défaite et une tragédie, tandis que la réconciliation et le pardon mènent à la liberté pour tous et pour chacun. Celui qui hait ne sera jamais libre. La vraie liberté consiste à servir Dieu en servant tout être humain, quelles que soient sa croyance, sa nationalité et ses autres formes d’appartenance.

Si l’on croit en un Dieu de paix, de justice et d’amour, il est indigne de se contenter de tolérer l’autre comme “un mal nécessaire”. Il n’est pas davantage suffisant pour les personnes et les communautés de co-exister simplement l’une à côté de l’autre. Notre foi et notre conscience nous invitent plutôt à vivre les uns avec les autres. Notre désir et notre
prière, c’est qu’à la fin nous devenions capables de vivre les uns pour les autres. C’est la manière de respecter l’identité et la dignité de chaque personne et de chaque communauté en acquiesçant au principe de l’unité dans
la diversité.

Revenant sur le passé, nous reconnaissons que toutes les communautés ont souffert. Nous exprimons mutuellement notre peine de la souffrance de l’autre, en priant pour que cette souffrance ne soit plus une pierre d’achoppement. Il nous faut avancer vers un avenir ouvert comportant interaction et profonde responsabilité de l’un pour l’autre devant Dieu.

Nous condamnons toutes les destructions d’églises, mosquées, cimetières et autres sites religieux. Nous nous félicitons du processus de restauration en cours et nous comptons qu’il soit mené à bien. Nous appelons la
communauté dans son ensemble à se joindre à nos efforts en vue non seulement de rebâtir nos sites religieux mais aussi de reconstruire nos vies, nos cœurs et nos esprits.

En tant que représentants et responsables religieux, nous nous engageons à ce qui suit :

- Tenir des réunions régulières entre communautés de croyants au niveau des responsables, entre conseillers du Groupe de travail et au niveau municipal.

- Intensifier le dialogue et la coopération interreligieux.

- Adresser un appel général à contribuer à l’amélioration de la vie et de la prospérité en vue d’aider à rendre plus facile le processus de retour de toutes les personnes déplacées.

- Promouvoir les échanges entre communautés de croyants, tels que visites de sites religieux, échange de cours entre les facultés de théologie, et collaboration à la réouverture du séminaire des saints Cyrille et Méthode à Prizren.

- Inviter les médias à faire connaître les valeurs interethniques et interreligieuses que nous partageons.

- Faciliter la communication et les échanges d’information entre les communautés, en préparant par exemple un carnet d’adresses commun.

- Continuer d’intervenir en tant que responsables religieux dans la préparation du projet de loi sur la religion.

- Réunir à l’Académie Nansen de Lillehammer (Norvège) un séminaire destiné à fortifier les responsables religieux locaux dans leur engagement à la paix et à la réconciliation.

Nous déclarons enfin que le Kosovo est notre demeure commune, et nous nous engageons à le préserver comme patrimoine commun des générations à venir.

La prochaine conférence sera l’hôte de la Communauté islamique du Kosovo, et elle se tiendra à Pristina durant le cours de la présente année.

(N. B. C’est la version anglaise de cette déclaration commune qui a été adoptée comme texte officiel de la Conférence.)
 
Liens relatifs
· Plus à propos de Médiation, réconciliation


Article le plus lu à propos de Médiation, réconciliation:
Témoignage : La mémoire et l'abandon