Agenda

Aix-en-Provence : Programme - Croyants dans la Cité - Programme du 14 avril au 6 juin 2024.

Rencontres par ZOOM, tous les vendredis de 17h à 19h : de la Coalition Internationale pour la Paix.

MADIPAX, 3 au 10 mars 2024 : Voyage de la Paix interculturel à Barcelone.

Webinaires à revoir

Refaire la France Replay dy débat aux Bernardins.

Sur l'Islam, débat entre Remi Brague et Ghaleb Bencheikh. Replay du débat aux Bernardins. Cliquer.

L'Islam et la liberté de conscience - Fondation de l'islam de France.
Si vous n'avez pas pu assister à ce Colloque en direct, il est visible en Replay sur la video de la Fondation de l'Islam de France ( cliquer )

Le Cri de la Paix, Religions et Cultures en dialogue, Rome 23 au 25 octobre 2022.
Avec Sant'Egidio. Autour de la guerre en Ukraine.
Video de l'Assemblée inaugurale, le 23 octobre 2022"
Frère Alois de Taizé : La prière comme source de paix. Cliquer.

- Vidéo de la conférence donnée le mercredi 17 novembre 2021 , animée par Mgr Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille, et Mme Nayla Tabbara, présidente de la fondation libanaise Adyan et professeure à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth.

- Vidéo de l'hommage-prière interconvictionnelle pour les victimes de la pandémie par l'association Agir pour la Fraternité.Paris 15e (cliquer)

- Mardi 5 février 2021 : vidéo-conférence :Fondacio, La dimension spirituelle des enjeux actuels, regards croisés ; juif, catholique, musulmane"> Revoir la rencontre du 5 février.

Vidéo à revoir : Cultiver la paix avec Louis Massignon.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2023 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Publié le Avr 07, 2006 - 07:45 PM
Vivre ensembleTout sur ce sujet, sur le site : www.hommesdeparole.org

DEUXIEME CONGRES DES IMAMS ET RABBINS POUR LA PAIX

Déclaration finale


Séville, Espagne, 22 mars 2006 ; Safar 21, 1427; Adar 22, 5766

Au nom du Créateur et Maître de l'Univers, le Compatissant et le Miséricordieux, nous, chefs religieux et représentants de l'Islam et du Judaïsme, nous sommes rassemblés pour le Second Congrès Mondial des Imams et Rabbins pour la Paix organisé par la fondation Hommes de Parole à Séville, en cette région d'Andalousie où jadis, juifs et musulmans vivaient en harmonie et dans un enrichissement mutuel. Nous aspirons aujourd'hui et dans le futur à renouer de telles relations.

Nous affirmons par conséquent, que contrairement à une représentation erronée, largement répandue, il n'existe pas de conflit inhérent entre l'islam et le judaïsme, bien au contraire.
Alors que la politique contemporaine a malheureusement exercé un impact négatif sur leur relation, nos deux religions partagent les valeurs les plus fondamentales de foi en le Tout Puissant dont le nom signifie : "Paix", "qui est miséricordieux, compatissant et juste". Il nous appelle, êtres humains, à manifester ces valeurs dans nos vies et à les mettre en pratique dans notre relation à l'autre, dont la vie et la dignité sont sacrées.

C'est pourquoi nous réitérons le message adressé lors de notre premier congrès dans lequel nous déplorons tout sang versé ou toute violence commise au nom d'une idéologie, où que ce soit.
De surcroît, lorsque de tels actes sont perpétrés au nom de la religion, ils constituent une désacralisation de la religion elle-même et l'offense la plus grave à l'endroit du Saint Nom du Créateur.
Ainsi, en plus d'appeler tous nos coreligionnaires à respecter toute vie humaine, la dignité et les droits de chacun, afin de promouvoir la justice et la paix, nous les exhortons, avec tous les gouvernements et les institutions internationales, à respecter les symboles de chacune de nos religions, leurs lieux saints, de prière et leurs cimetières, tout particulièrement en Terre Sainte, où ces questions sont les plus sensibles.

Nous condamnons toute représentation négative de ces symboles, et par là même leur désacralisation. Nous déplorons également tout dénigrement d'une foi ou d'un peuple et a fortiori tout appel à leur élimination. Nous pressons les autorités à en faire de même.

Nous reconnaissons qu'il y a une image erronée très répandue de nos religions, à la fois dans nos communautés respectives mais aussi dans le monde en général.

Nous affirmons le besoin d'une éducation respectueuse de la tradition et de la foi de l'autre aussi bien dans nos communautés respectives que dans nos écoles. Nous appelons les responsables de nos communautés à promouvoir une telle éducation, essentielle à une coexistence pacifique.
Solennellement, nous nous engageons à poursuivre notre recherche de l'autre, à établir des relations de respect, d'espoir et d'amitié ; à combattre l'incitation à la haine et à l'hostilité ; à surmonter les barrières et les obstacles, à renforcer la confiance mutuelle et à servir notre noble cause de paix universelle, particulièrement sur cette terre sacrée à tous.


 
Liens relatifs
· Plus à propos de Vivre ensemble


Article le plus lu à propos de Vivre ensemble:
Transmission des valeurs dans le catholicisme.