Agenda

Du 27 au 29 janvier 2023 à VION ( 72300) : Pourquoi il est nécessaire au chrétien de puiser dans ses racines juives ? Avec le Père Louis-Marie Coudray, d'Abu Gosh.

Angers, le 11 février 2013 : Le CERDI d'Angers vous invite à ses Portes ouvertes, A quoi sert le dialogue interreligieux aujourd'hui, venez en discuter.

Aix-en-Provence, le jeudi 2 mars 2023 : La spiritualité, quelle place dans la Cité ? IEP, 25 rue Gaston de Saporta,18h-20h.

Du vendredi 3 au 5 mars 2023, Saint-Jacut de la Mer : Sommes-nous condamnés à la violence ?

Jeudi 12 janvier 2023 à Nantes : Voeux de Paix et de Fraternité. Affiche.

Foire aux questions

- Pour adhérer : Adhésion - Dispositif spécifique pour 2022 (cliquer )

- Pour nous contacter, participer à la vie de la CMRP,
- Mode d'emploi du site :
Cliquer ICI
Prières

- Prières des différentes religions ou relatives à l'interreligieux.
En particulier, prières contre le Covid-19 , proposées par les Baha'is de Nice.

Publié le Déc 21, 2006 - 02:11 AM
Dialogue interreligieux



COMPTE RENDU DU WEEK-END INTERRELIGIEUX DE PRIERE POUR LA PAIX.

(Versailles, les 10, 11 et 12 novembre 2006)



Ce week-end a été organisé par l'équipe Versailles-Le Chesnay du GIP 78 pour marquer le 20ème anniversaire de la rencontre d'Assise.

Comme à Assise, cette prière s'est déroulé en 2 temps ;
un temps propre à chaque communauté : le vendredi 10, le samedi 11 et le dimanche 12 novembre,
en clôture, un temps commun : ceux qui le voulaient se sont rassemblés au Centre Huit, le dimanche 12 novembre après-midi, pour partager les temps de prière vécus en communautés.

Dans l'esprit du GIP 78, la paix demandée à Dieu était à la fois la paix dans le monde, la paix dans notre proximité et la paix dans les cœurs, préalable à toutes les paix. Et chaque communauté était invitée à bien prendre conscience qu'en même temps qu'elle, d'autres croyants, d'autres religions, se tournaient vers le même Dieu, avec la même intention.

Les communautés juive, chrétiennes, musulmane et baha'ie se sont associées à cette démarche et, chacune suivant ses rites, a prié pour la paix au cours du week-end.

Le dimanche après-midi, de 160 à 180 personnes se sont retrouvées au Centre Huit.

En introduction, Gérard Testard, président international de Fondacio, participant aux rencontres interreligieuses de la communauté San Egidio, a dit l'importance qu'il faut attacher au dialogue entre les communautés :
"Nous sommes là parce que nous croyons aux valeurs du dialogue, de l'écoute, de la parole et aussi de la prière".
"On peut se regarder de loin. Aujourd'hui, vous prenez une initiative pour qu'on se parle, pour que nos yeux se croisent, pour rompre les habitudes de rester avec ceux qui nous ressemblent, pour apprendre à ne pas passer hâtivement notre chemin en gardant nos préjugés sur les autres… Plus que jamais, notre monde a besoin de ces lieux où on se parle en vérité, en amitié, pour libérer des énergies de paix…"
"J'ai la conviction que chaque tradition religieuse est porteuse d'un message de paix …Nous avons besoin fondamentalement de l'autre. Si nous ne percevons pas ce besoin, nous perdons un peu de notre humanité".
Et, appelant à la paix des cœurs, il a cité un spirituel russe, saint Séraphin de Sarov : "Acquiers la paix en toi et des milliers autour de toi la trouveront".

Puis, tour à tour, chaque communauté s'est exprimée. Le rabbin Edmond Beldheb a expliqué les nombreuses fois où le juif demande la paix dans les prières qu'il récite chaque jour et chaque semaine, et Samuel Sandler récitait la "prière pour la République française", dite lors de chaque shabbat dans chaque synagogue.

Après de brefs témoignages sur ce qui s'était passé dans les communautés chrétiennes ce dimanche, le père Alain Eschermann et le pasteur Gaspard Visser't Hooft ont lu et donné le sens de l'évangile dit "du jugement dernier" (Mt 25,31s), lu dans certaines paroisses. Enfin deux jeunes ont lu la "prière de St François d'Assise".

Pour le musulman, la paix est à la base de sa religion et on retrouve dans "islam" la même racine même du mot "paix". "Paix" est utilisée deux fois pour invoquer Dieu à la fin de chaque prière, et c'est la salutation couramment échangée entre les hommes, a expliqué Mohamed Ould Kherroubi. La prière est une école pour que l'homme passe de la "paix vœu pieux" où il attend tout de Dieu, à la paix pour laquelle il s'engage en paroles et en actes..

Enfin, Hamid Kherbouche, de la communauté baha'ie, a témoigné de la rencontre qui avait eu lieu le samedi, date anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh, messager de la religion baha'ie. A l'occasion de cette fête, la communauté de Versailles, qui avait invité les communautés de la région parisienne, a proposé à tous cette intention de la paix. Et les prières dites ce samedi furent reprises devant tous.

Entre chaque intervention, une psalmodie, un chant a permis d'intérioriser et méditer les prières entendues, de façon que cette rencontre ne soit pas seulement écoute passive, mais accueil et partage de la prière de l'autre.

En conclusion, le pasteur Gaspard Visser't Hooft, au nom des responsables de différentes traditions religieuses qui s'étaient exprimées, a dit leur joie d'avoir préparé ensemble cette rencontre et a invité à poursuivre cette prière, en paroles et en actes, dans la reconnaissance pour le contexte privilégié dans lequel nous vivons en France.

A leur tour, les membres de l'équipe du GIP 78 lurent un texte disant leur volonté de poursuivre activement prière et engagement pour la paix. Et ce texte fut remis à chacun, pour garder mémoire de cette rencontre. Il est reproduit ci-dessous.

Pour beaucoup, cette rencontre se prolongea quelque temps autour de quelques boissons.

Engagement des membres du GIP 78,
proposé à tous à l'issue
du week-end interreligieux de prière pour la paix.


Croyants de toutes les religions,
réunis pour prier Dieu pour la PAIX,
chacun dans sa tradition
mais tous se plaçant sous le regard de Dieu,

D'un cœur pacifié,
conscients de la fraternité qui unit tous les hommes,
conscients aussi de leurs différences
qui doivent être accueillies comme des richesses,

Décidés à demander chaque jour l'aide de Dieu,

Nous nous engageons à chercher à :
connaître l'AUTRE
et l’aider à nous connaître,
reconnaître le meilleur en lui
et lui offrir le meilleur de nous-mêmes.

Ensemble, nous voulons travailler pour faire
grandir l'ESTIME entre nos communautés,
fleurir la PAIX dans notre société, ici et maintenant.

VERSAILLES, le 12 novembre 2006



 
Liens relatifs
· Plus à propos de Dialogue interreligieux


Article le plus lu à propos de Dialogue interreligieux:
Etapes de la vie dans les religions